Vous pouvez commencer la balade virtuelle à l'endroit de votre choix en sélectionnant un lieu-clé dans la liste ci-dessous.
Chemin vers l´église
La «Maison des Walser» (Walserhaus) est le petit chalet que vous voyez de l'autre côté de la route, devant lequel un petit jardin clôturé où sont cultivées des plantes anciennes qui étaient nécessaires à la survie des populations alpines.
Clocher de l´église
Nous sommes au pied du clocher de l'église Saint-Jacques et Saint-Christophe, dont la construction remonte au XIIIe siècle. L'esplanade et l'entrée sont du côté ouest.
Eglise Saint-Jacques et Saint-Christophe
L'église de Bosco/Gurin a été consacrée en 1253, peu après la construction du village. Elle a subi des transformations aux XVe et XVIe siècles. Son orgue, œuvre d'un facteur valaisan, remonte à 1740 et a été restauré en 1982.
Em Boda (1)
Nous sommes ici en face du Musée Walserhaus, sur la petite route qui contourne le village. Le musée est ouvert du 15 avril au 30 octobre du mardi au samedi de 10h à 11h30 et de 13h30 à 17h, ainsi que le dimanche de 13h30 à 17h.
Em Boda (2)
Au XIIIe siècle, ce coin de pays était connu sous le nom de Buscho de Quarino, la «forêt de Quarino». Au fil des siècles, «Buscho» est devenu Bosco, le nom italien du village, et «Quarino» est devenu Gurin, le nom du village en gurijnartitsch, le dialecte walser local.
Em Boda (3)
Nous allons arriver au torrent, que nous allons traverser pour nous approcher d'une surprenante série de bâtiments agricoles, la Ferubar.
Em Doorf (1)
Bosco/Gurin est le seul village non italophone du Tessin. «Em Doorf» signifie «Au Village» en gurijnartitsch, le dialecte local, d'origine walser. Les Walser sont un peuple alémanique mystérieux, qui s'établit dans les Alpes durant le Moyen-Age.
Em Doorf (10)
Le noyau historique du village a été préservé au fil du temps, caractérisé par divers éléments architecturaux typiques des régions alpines, où bois et pierre se disputent la vedette.
Em Doorf (11)
Le noyau historique du village a été préservé au fil du temps, caractérisé par divers éléments architecturaux typiques des régions alpines, où bois et pierre se disputent la vedette.
Em Doorf (12)
Le noyau historique du village a été préservé au fil du temps, caractérisé par divers éléments architecturaux typiques des régions alpines, où bois et pierre se disputent la vedette.
Em Doorf (2)
Au XIXe siècle, en l'absence de documents antérieurs au Moyen-Age, une légende prétendait que les Walser étaient les descendants de légions romaines de Germanie forcées de s'installer dans les Alpes.
Em Doorf (3)
Même si les origines lointaines des Walser demeurent un mystère, on sait qu'ils étaient établis dans la Vallée de Conches, dans le Haut-Valais. Le nom «Walser» est d'ailleurs une variante de «Walliser» (Valaisans, en allemand).
Em Doorf (4)
Au XIIe et XIIIe siècles, les Walser de la Vallée de Conches ont commencé de s'établir dans d'autres régions alpines, probablement en raison d'une surpopulation progressive. Le plus ancien document écrit relatant cette émigration est celui qui évoque la fondation de Bosco/Gurin en 1253.
Em Doorf (5)
Nous sommes ici vers la petite succursale d'une grande chaîne de supermarchés suisse, l'unique épicerie de Bosco/Gurin. Nous pouvons monter vers l'église ou descendre vers la Walserhaus, le musée consacré à l'histoire et la culture du peuple walser.
Em Doorf (6)
Nous avons réalisé ces prises de vue le 8 septembre 2021, par une journée sans soleil où un ciel menaçant faisait ressortir les couleurs des alpages, des boiseries et des fleurs. Malgré l'absence de ciel bleu, ou peut-être grâce aux nuages plombés, Bosco/Gurin était particulièrement spectaculaire.
Em Doorf (7)
Au bas de la ruelle qui descend depuis le petit supermarché, passez devant la fontaine et continuez tout droit.
Em Doorf (8)
La ruelle passe à flanc de pente, en contrebas de l'église. La vue est superbe de tous les côtés.
Em Doorf (9)
Nous apercevons au loin le parking des télésièges avec sur sa droite le bas de la longue barre des étables de Ferubar, une construction assez surprenante au bord du torrent Riale di Bosco.
Escaliers vers l´église (1)
La «Maison des Walser» (Walserhaus) est le petit chalet que vous voyez de l'autre côté de la route, devant lequel un petit jardin clôturé où sont cultivées des plantes anciennes qui étaient nécessaires à la survie des populations alpines.
Escaliers vers l´église (2)
Derrière nous, le chemin contourne une maison avant d'aboutir sur la place du village. Devant nous, un petit oratoire marque l'endroit d'où part un chemin contournant la colline de l'église pour rejoindre l'est de Bosco/Gurin.
Escaliers vers l´église (3)
Juste à côté d'un petit oratoire, le chemin Em Doorf permet de rejoindre l'est du village sans passer par le sommet de la colline où se dresse l'église.
Escaliers vers l´église (4)
Grâce à sa beauté architecturale, Bosco/Gurin fait partie depuis 2020 de l'association «Les plus beaux villages de Suisse», créée en 2015 pour promouvoir, faire connaître et préserver le patrimoine culturel, naturel et rural des villages suisses.
Escaliers vers l´église (5)
Grâce à sa beauté architecturale, Bosco/Gurin fait partie depuis 2020 de l'association «Les plus beaux villages de Suisse», créée en 2015 pour promouvoir, faire connaître et préserver le patrimoine culturel, naturel et rural des villages suisses.
Escaliers vers l´église (6)
Notre balade virtuelle va vous emmener jusqu'à la rangée de bâtiments que vous apercevez au loin, de l'autre côté du torrent qui dévale des montagnes cachées dans les nuages.
Escaliers vers l´église (7)
La petite route que vous voyez en contrebas est celle qui contourne Bosco/Gurin. Elle part du bout de la grand-route, à l'entrée du village, et permet de rejoindre le parking des télésièges, au sud-ouest.
Esplanade de l´église
L'esplanade de l'église offre une vue panoramique exceptionnelle sur l'ouest et le nord de Bosco/Gurin. Après un petit tour à l'intérieur de l'église, nous allons descendre vers la Walserhaus, le musée consacré à l'histoire et aux coutumes du peuple walser.
Fin de la route
A partir d'ici, Bosco/Gurin se visite à pied et un petit panneau rappelle même que les ruelles ne sont pas des pistes de luge. Il est vrai que, en hiver, les lugeurs sont les bienvenus et une piste de 4km les attend... mais en dehors du village!
Hôtel & Restaurants
Pour manger, boire et vous loger, ne cherchez pas plus loin, il y a un restaurant et un hôtel-restaurant, tous deux à l'entrée du village. Il y a aussi un B&B, quelques chambres, une petite épicerie. Le choix est très limité!
Musée Walserhaus
La Walserhaus (Maison des Walser) est un petit musée consacré à ce peuple germanophone qui vint s'établir dans ce lieu reculé en 1253, après s'être installé dans l'Oberland bernois, puis dans la vallée de Conches au Valais au VIIIe-IXe siècle, puis dans le Val Formazza en Italie.
Passage vers les escaliers de l´église (1)
Passer par ce sentier un peu improbable va nous permettre d'admirer quelques belles maisons avant de rejoindre les escaliers qui montent à l'église et de bifurquer un peu plus haut pour éviter la grimpée.
Passage vers les escaliers de l´église (2)
Passer par ce sentier un peu improbable va nous permettre d'admirer quelques belles maisons avant de rejoindre les escaliers qui montent à l'église et de bifurquer un peu plus haut pour éviter la grimpée.
Passage vers les escaliers de l´église (3)
Passer par ce sentier un peu improbable va nous permettre d'admirer quelques belles maisons avant de rejoindre les escaliers qui montent à l'église et de bifurquer un peu plus haut pour éviter la grimpée.
Passage vers les escaliers de l´église (4)
Passer par ce sentier un peu improbable va nous permettre d'admirer quelques belles maisons avant de rejoindre les escaliers qui montent à l'église et de bifurquer un peu plus haut pour éviter la grimpée.
Passage vers les escaliers de l´église (5)
Passer par ce sentier un peu improbable va nous permettre d'admirer quelques belles maisons avant de rejoindre les escaliers qui montent à l'église et de bifurquer un peu plus haut pour éviter la grimpée.
Pont sur le Riale di Bosco
Le torrent Riale di Bosco prend sa source sur les pentes du Pizzo Stella (ou Martschenspitz, alt. 2688m), qui domine à la frontière italienne le village de Bosco/Gurin. Après une course de 2km, il se jette juste en dessous des étables de Ferubar dans la Rovana di Bosco/Gurin, qui se jette à son tour dans la Rovana di Campo, un affluent de la Maggia.
Riale di Bosco
Nous tournons ici le dos à la rue qui passe devant le musée Walserhaus. Devant nous, un pont permet de traverser le torrent Riale di Bosco et d'aller traverser les étables de Ferubar pour aller vers l'ouest. A gauche, la route Undrum Lee descend vers le parking des télésièges.
Route du village
Vous voyez des voitures de résidents ici et là mais le village n'est traversé que de chemins pédestres. La route finit à quelques mètres devant nous. A droite, une petite route permet de contourner le village, passer devant le départ des téléskis et rejoindre la route principale plus bas, à 200m du terminus du bus.
Sentier vers l´église (1)
Si vous aimez le kitsch et les nains de jardin, vous devez absolument passer par là pour aller visiter l'église, vous n'en croirez pas vos yeux!
Sentier vers l´église (2)
Si vous aimez le kitsch et les nains de jardin, vous devez absolument passer par là pour aller visiter l'église, vous n'en croirez pas vos yeux!
Stalle Ferubar (1)
Les étables de Ferubar font partie du patrimoine de Bosco/Gurin et sont toujours utilisées par les agriculteurs locaux. Ces bâtiments alignés comprennent une grange dans la partie supérieure et une étable dans la partie inférieure.
Stalle Ferubar (2)
En 1925, alors que ces étables étaient encore bâties dans la partie basse du village, une avalanche les a détruites et elles ont été reconstruites ici en une longue rangée protégée par un remblai.
Stalle Ferubar (3)
Vers le sud, nous voyons au loin le parking des télésièges. C'est en hiver le point de départ de 30km de pistes de ski (rouges et noires) et d'une piste de luge de 4km.
Stalle Ferubar (4)
La route continue sur quelques centaines de mètres, puis devient un sentier de randonnée qui permet de monter à la Guriner Furgga (Passo di Bosco, alt. 2323m), le col par où sont arrivés les premiers habitants de Bosco/Gurin.
Terminus du car postal
Bosco/Gurin est atteignable en voiture mais nous vous recommandons de prendre le bus postal pour y monter. La route est étroite et difficile, avec des virages en épingle à cheveux très serrés. Dans tous les cas, renseignez-vous sur les horaires de bus pour ne pas risquer de devoir le croiser!
Torba Ufum Heingåårt
Une «torba», en dialecte tessinois, est un grenier à céréales. Celle-ci se caractérise par des étais de support en bois. Restaurée en 2008 à l'initiative de l'association Walserhaus Gurin pour mettre en valeur l'ancienne place du village, elle appartient au musée et elle est utilisée comme entrepôt pour les outils de son jardin des variétés rares et comme espace pour des activités artisanales ou des expositions temporaires.
Undrum Lee
Le long de la route Undrum Lee qui mène au parking des téléskis, quelques passages entre les maisons permettent de remonter vers le village. Nous allons en prendre un qui nous ramènera vers les escaliers qui montent à l'église.
www.pictorialguides.com
Les Guides Visuels

© fusions.ch 1988-2022
Tous droits réservés pour tous pays