Sélectionnez un lieu-clé...
Arlbergpass
Le col de l'Arlberg, à 1793 mètres d'altitude, sépare le Vorarlberg du Tyrol. Au XIVe siècle c'était juste un sentier muletier qui permettait le commerce du sel mais le développement de l'industrie textile et des services postaux nécessita l'ouverture d'une route en 1824, qui devint insuffisante au XXe siècle. Depuis 1978, un tunnel routier payant de 14km de long relie Klösterle à Sankt Anton am Arlberg, permettant d'éviter le col.
Bad Hopfreben
Bref arrêt au lieu-dit Bad Hopfreben, au-dessus de Schoppernau, pour goûter l'atmosphère des Préalpes autrichiennes. Malheureusement, comme nous allons le constater partout où nous passerons, le printemps est une morte-saison dans l'ouest de l'Autriche, désertée et avec un temps très capricieux.
Bödele
Au-dessus de Dornbirn, une route grimpe vers les Préalpes autrichiennes à travers des paysages bucoliques. Nous voici à Bödele, par une journée orageuse de fin mai où la couverture nuageuse donnait une ambiance dramatique aux pâturages. Comme le Vorarlberg est séparé du reste de l'Autriche par des massifs montagneux, nous allons monter toujours plus haut, jusqu'au col de l'Arlberg qui marque la frontière avec le Tyrol.
Dornbirn
Plus grande ville du Vorarlberg, Dornbirn n'a pas grand-chose d'une ville touristique mais sa grande place du Marché, entourée de vieux bâtiments, est très pittoresque, avec des terrasses de restaurants qui invitent à la détente et, dans les rues adjacentes, tout ce qu'il faut pour faire un peu de tourisme urbain.
Flexenpass
Nous sommes ici au Flexenpass, un col à 1773m d'altitude où se trouve la ligne de partage des eaux entre Mer du Nord et Mer Noire. Le petit filet d'eau qui coule sur ce rocher se divise en deux et part d'un côté vers le Rhin, qui se jette dans la Mer du Nord, et de l'autre vers le Danube, qui se jette dans la Mer Noire.
Hochtannberg
En hiver, le massif de l'Arlberg est un paradis du ski, comme ici à Salober près du col du Hochtannberg (alt. 1660m), au départ des remontées mécaniques du domaine de Schröcken Strolz. En été, peut-être que l'immense parking fait le bonheur des randonneurs mais au printemps c'est un désert surréaliste, dans un paysage très pittoresque.
Lafairs
Le hameau de Lafairs se trouve dans la vallée de l'Inn («En» en romanche), rivière longue de 517km qui naît dans les Grisons, en Suisse, et qui a donné son nom à l'Engadine (avec une étymologie imaginaire de «Jardin de l'Inn»). En aval, l'Inn traverse le Tyrol et sa capitale Innsbruck (dont le nom signifie «Pont de l'Inn») avant d'aller se jeter dans le Danube à Passau, en Bavière. En amont, l'Inn reçoit un affluent, le Stillebach, qui a creusé la vallée montant vers le col de Resia (Reschenpass) et le Tyrol italien.
Nauders
Nous sommes ici au départ du téléphérique du Zirmbahn, juste au-dessus du village de Nauders. La région est en hiver une station de ski mais, dès le printemps, c'est un paradis du VTT et de la randonnée. Lors de notre passage à fin mai 2022 se tenaient les Green Days, un grand événement consacré au mountain bike. Plus haut, nous allons passer le Reschenpass (col de Resia) et poursuivre notre «Tour de Suisse hors de Suisse» en territoire italien.
Schmitte
Nous sommes ici dans un lieu perdu dans les montagnes entre Schröcken et Nesslegg, à un peu plus de 1300m d'altitude. Cette région a été peuplée pour la première fois vers l'an 1300 par des Walser venus de l'Oberland bernois, un peuple qui parle walsertitsch, un dialecte alémanique archaïque, que l'on retrouve dans différentes régions alpines comme la vallée de Conches au Valais et le village de Bosco-Gurin au Tessin.
www.pictorialguides.com
Les Guides Visuels à 360°

© fusions.ch 1988-2022
Tous droits réservés pour tous pays